La roue tourne

London, Wien, Berlin, Honfleur, Lisieux, la roue tourne pour les visiteurs du soir et du midi, elle tourne pour la Ville dont on peut admirer les toits et la campagne environnante. Elle a été installée sur l’initiative de l’Association Les vitrines de Lisieux et Emmanuel Thillaye, Adjoint au Maire en charge de l’attractivité commerciale. Espérons que le commerce ne va pas continuer à tourner en roue libre car le coeur de ville se vide depuis quelques années ! Quelle force que cet effet centrifuge ! Espérons également que cette Grande Roue sera plus une Roue de la Fortune qu’une animation faisant la roue comme un paon du château de Saint-Germain-de-Livet ! En fait, rien de plus démoralisant pour le citoyen et le commerçant qu’une attraction qui se pavanerait sur une place juste pour le plaisir de montrer ses appas ! Il se sentirait floué et bonjour le supplice de la roue ! Pour sa part, l’A.P.C. se sent comme écartelée par quatre chevaux au galop, à savoir des élus dépassés et un Majestic vieillissant. L’A.P.C. est dans la force de l’âge, elle n’a pas vocation a être enterrée. Dans 10000 ans, lors de fouilles décidées par la DRAC, on exhumera nos vestiges, les traces de plus de 250 actions culturelles dont l’origine de l’extinction restera inconnue. Epidémie politique ? Sénescence programmée ? Changement climatique ? Elévation du niveau de la mer ? Chute d’une roue céleste ?

Je me dis : ressaisissons-nous ! expliquait Raymond Devos dans son sketch « Sens interdit ». Mais à chaque proposition on oppose un autre grand projet et là, à force de tourner en rond, j’entends à nouveau notre humoriste dire Je vous aurai au tournant ! La Ville nous a au tournant depuis près de 15 ans et avec Devos nous enchaînons : Y a plus de bon sens ici ! Que des sens interdits, en fait !

J’ai envie, puisque la désertification du centre ville avance à la vitesse d’un sulky au galop, de faire se rencontrer l’Adjoint au Maire en charge de l’attractivité commerciale de Lisieux et le Directeur des cinémas de Lisieux. Mais peut-être se sont-ils déjà vus ? En tout cas, les Maires de Pont-Audemer et Bernay sont bien plus roués car ils ont réussi à faire tourner la roue dans le bon sens. Il existe une Association d’Assistance et d’Entraide des artistes, elle s’appelle « La Roue
Tourne », on pourrait la contacter. Et quand on apprend hélas que le cinéma parisien « La Clef » devrait mettre prochainement la clef sous la porte (c’est pas drôle !), y a de quoi bouder dans son coin. Surtout quand on sait que
sulky, en anglais, signifie « boudeur »... et à la vitesse où ça va... Un espoir, heureusement : J’espère que la routourne va vite tourner (Franck Ribéry).

Pour l’A.P.C. Didier Mayeur