Tempus fugit

En ouvrant cette nouvelle saison 2018/2019, l’A.P.C. a une pensée émue pour Odile qui nous a quittés au début de l’été. Nous n’imaginions pas un clap de fin aussi dramatique. Ses remarques, ses sourires et son engagement pour la Culture manqueront à tous.

L’Association Pour le Cinéma fête, cette année, ses Noces d’Emeraude, 40 ans d’engagement culturel avec le Majestic. Plus de 250 animations ! Oui, déjà ! Oh, comme nous nous sommes collés l’un à l’autre ! Comme nous nous sommes embrassés dans ces salles obscures ! Car une salle de ciné, ça sert à ça aussi : réunir des êtres qui regardent dans la même direction la main dans la main (sans fermer les yeux). Vraiment nous ne savions pas, après nos Noces de Coton, de Cuir et de Froment que nous serions encore ensemble si longtemps après. La Passion Culturelle est un langoureux baiser. Rappelez- vous Michèle Morgan et Jean Gabin, Ingrid Bergman et Cary Grant (à l’époque les héros n’avaient pas le droit de s’embrasser plus de trois secondes à l’écran, code Hays oblige), Léa Seydoux et Adèle Exarchopoulos. J’aime beaucoup l’attente du baiser dans Casablanca et à la folie le regard de Nicole Kidman embrassée par Tom Cruise dans Eyes Wide Shut. Pour les plus jeunes, rien ne presse, nous recommandons La Belle et Le Clochard. Plus tard, ces mêmes spectateurs moins jeunes prendront pour modèles Les Beaux Gosses. Le Cinéma est un miroir de la société.

Remontons le temps ! Le premier baiser au cinéma a été censuré, signe que le Cinéma possède un côté transgressif et pédagogique. Mais le Cinéma n’est pas qu’histoire d’amour... et de haine. Les spectateurs s’évadent en vivant des aventures, des drames, des comédies, des dramédies, ils y trouvent de la poésie et de la vulgarité, des investigations et des interrogations, bref tout ce qui fait l’Homme. Le Cinéma peut remonter le Temps, comme il peut science-fictionner à gogo. Il est le 7ème Art et l’ Association Pour le Cinéma (A.P.C.) le sert BENEVOLEMENT depuis 40 ans.

Vendredi 5 octobre nous vous accueillerons au cinéma Majestic de Lisieux pour vous faire gagner des places de ciné, pour grignoter des gourmandises proposées par nos partenaires (Le Crédit Mutuel et le Centre Culturel Leclerc) et pour échanger avec vos copains cinéphiles. De vieilles affiches et autres magazines du 7ème Art seront également à vendre. Venez avec de la petite monnaie:-)) Le lendemain, samedi 6 octobre, un film en AVANT-PREMIERE pour petits et grands. Déjà 40 ans, dites-vous ! L’époque de Molière, des Bronzés, de Voyage au bout de l’enfer et de Sonate d’automne.

Comme le temps passe ! pourrait dire Saïd Hamich, réalisateur du film Retour à Bollène. Il nous en parlera vendredi 28 septembre. Le personnage principal, qui a quitté la France, revient dans la ville de son enfance des années plus tard...

Comme le temps passe ! pourrait se plaindre Lisieux. La Ville n’a toujours pas trouvé de lieu d’implantation pour aider à renouveler ces salles de cinéma que le Temps maltraite. Elles ont fait leur temps, vive la retraite ! En trois mandats, aucune solution ! Et bientôt un quatrième ! Comme le temps passe ! Comme le temps presse ! Tandis que le parcmètre tourne...

Pour l’AP.C. Didier Mayeur (qui a fait son temps aussi)